Mais amis, le cul a de bien savants orages, de ce tout noir qui s'amoncelle au-dessus de nos visages paysagés à ces brûlis.
Des pines rousses, blondes, de singuliers hémisphères de voyageurs turpides.
J'en rongeais de ces contrées, j'en riais de ces amours légères qui meurent avec leur orgasmes comme ces incestes qui ne voient jamais leur progéniture.
Pourrir au fion taphophile du baigneur défait et peiner avec lui dans un monde d'inexistence jusqu'à ce que tout se résolve.