Synopsis : poésie militante homosexuelle.

Petits peuples Banksy
vers en 12 pieds

Mes jours bringuebalants à l'ornière royale
S'en vont et s'enfuient tout comme partent les rats
Et des verts et des bleus et des bois de santal
Je m'en vais à jamais, et ne reviendrai pas

Les souvenirs sont des sourires mal éteints
Ils s'ourlent de sous-bois et de ciels inventés
Les guerres reviennent comme de noirs écrins
Qui préfèrent à l'or, des étains mal cotés

Les amis se défont dans les fausses communes
Sous l’œil effaré d'une mère de douleurs
Tandis que les pères invoquent mornes lunes
Semblables à des sorciers brutaux et vengeurs

Mais je sors de mon roman à la nuit venue
Pas à pas, âme vieille des renoncements
A laquelle ne reste que corps d'hommes nus
Décharnés dans la mort, des appels de vivants

(aparté de 6 pieds)
"Ici discrets amours
Se nouent dans les prisons
Des cachots pas fait pour
Échapper aux matons

Ils rendent nos peaux meubles
Aux pires violences
du haut de leurs immeubles
Des pédés qu'on balance"

Un jour des graffitis se peignent sur les murs
Des messages de paix petits peuples Banksy
Naissent d'une catharsis du sang des peintures
Cherchant dans l'arc en ciel la raison du mépris

Les traités de paix valsent, grandes girandoles
Ils lâchent leurs docteurs jekyll et misters hyde
Et se lancent dans ces nouvelles farandoles
Plus folles que ne le fut aucune gay pride

Le pédé-nouveau couvert d'une toison d'or
Émerge d'une psychédélique drag queen
toujours mieux qu'un Moloch au ventre d'athanor
Qu'allume un Erdoğan fardé qu'attise Poutine

Avec le droit c'est le retour des croquembouches
corbeilles de fleurs, portiques et patios
il faut tout oublier même avec qui ils couchent
plésiomorphe* dextrarum iunctio*

 

Par Alain Cabello Mosnier
Lundi 25 juin 2018, Paris

(* plésiomorphe = ancestral)
(* dextrarum iunctio = mano à mano sacerdotale)

tumblr_n5w92ewE491re25cmo1_500